La prothèse conjointe
 - Bridge

Lorsqu'il n'est pas possible de conserver une dent trop délabrée, celle ci doit être extraite. Pour son remplacement afin de préserver un bon équilibre dentaire et une bonne efficacité de mastication, il faut recourir à la technique du bridge qui consiste à prendre appui sur les deux dents voisines bordant l'édentation. Les implants dentaires peuvent constituer un alternative.

Le bridge comporte plusieurs éléments, les ponts remplaçant les dents absentes en prenant appui sur les dents naturelles restantes ou implants.

On appelle piliers, les dents qui supportent le bridge, les éléments intermédiaires étant la travée du bridge franchissant l'espace édenté et remplaçant les dents absentes.

Tous les types correspondant aux couronnes unitaires sont valables pour les bridges.

Bridge collé

La dent manquante est maintenue par collage sur la face non visible des dents contigües.

Attachements

Lorsque l'on désire supprimer l'emploi de crochets disgracieux lors de la réalisation de prothèse conjointe couplée à une prothèse adjointe, on utilise un ou plusieurs attachements. Cet attachement sert d'ancrage à la prothèse mobile, il est inclus à la prothèse conjointe. De nombreux types d'attachement sont disponibles en fonction des cas, un attachement ressemble à un bouton pression.


L'édentation multiple
Il vous manque plusieurs dents suite à une fracture, une phase terminale d'un déchaussement ou d'une carie. Bien que ce secteur de votre bouche ne présente plus de caries, il est indispensable de remplacer les dents manquantes.

L'ensemble des éléments de votre bouche (dents, gencives et articulation de la mâchoire) forment un équilibre et assurent ainsi une fonction masticatoire et esthétique stable.



1. Ces dents ne sont plus calées lors de la mastication. Elles cherchent alors une butée en poussant hors de la gencive. Ce mouvement provoque une perte d'accrochage des dents dans la mâchoire et les fragilisent.


2. Ces dents se penchent en laissant apparaître des espaces non naturels, sources de caries et de maladies de gencives qui vont diminuer d'autant le soutien des dents déjà fragilisées.


3. L'espacement entre mâchoire du haut et celle du bas n'étant plus assuré par la présence des dents, l'articulation va se tasser en provoquant des douleurs et bruits articulaires ainsi que des migraines.


4. L'os de la mâchoire, présentant les dents absentes, diminue de hauteur au fur et à mesure, complique la réalisation de certains travaux et augmente le risque de fracture.


L'absence de plusieurs dents va diminuer la qualité de votre mastication et déstabiliser l'ensemble de votre bouche.