Les soins chirurgicauxProthèse conjointe

Conseils pour garder de belles dentsLe bruxismeLe fluorLes soins dentaires à l’étrangerVisite de contrôle

ImplantsLes dents de sagesseLes extractions dentairesTraitement du kyste

Dévitalisation et couronneLa carieLa carie 2La Carie avancéeLa dentisterie restauratriceLa pulpiteLe kysteLes soins bucco-dentairesRadiologie

L'édentation unitaireLa couronne sur dent vivanteLa prothèse conjointeLe bridgeLes Inlays-Onlays

Edentation totaleL'édentation multipleLa prothèse adjointe complèteLa prothèse adjointe partielleProthèse amovible partielleProthèse totale sur implants

Le dépistage orthodontique

A quel âge bébé a sa première dent ?Le traitement prothétiqueLes dépassements d’honorairesLes différences de tarifs

Cabinet dentaire mode d'emploiDomaine d'exercice du chirurgien-dentisteFréquence des consultationsLa ConsultationLa formation du chirurgien-dentisteLa relation avec le patientLa sécuritéLe cabinet : lieu de soins et cosmétiqueMédecin traitant et franchisePrendre en charge la douleur et l'anxiétéStatut du chirurgien-dentiste

L'évolution dentaire de l'enfantLa dentLa dentureLes dents de lait

La prothèse adjointe complète
La prothèse adjointe totale appelée communément "dentier" est une prothèse à appui gingival qui restaure une édentation totale du maxillaire ou de la mandibule. La prothèse est amovible, elle doit être retirée pour le nettoyage et le brossage, puis remise en place par le patient.

Passage de l'édentation partielle à l'édentation totale

Avant l'extraction des dernières dents, le praticien prend une empreinte et fait fabriquer rapidement des prothèses transitoires complètes en résine.

Lors de la séance des extractions en série, le praticien place en bouche la ou les prothèses transitoires directement à la place des dents extraites. Cette méthode permet au patient de ne pas subir de préjudice esthétique et de s'habituer à une prothèses complète.

Prothèse complète sur attachements

Les dernières dents sont taillées à une faible hauteur et recouvertes de couronnes qui comportent des attachements boutons pressions permettant une meilleure tenue de la prothèse.

Une barre d'ancrage peut aussi être réalisée entre deux dents non mobiles. La barre relie les deux couronnes de faible hauteur. Sur cette barre viennent s'ancrer des petits cavaliers solidaires de la prothèse adjointe. La rétention de celle ci est nettement améliorée grâce à cette technique.